• Titre : Si c'est un homme
    Auteur :  Primo Levi
    Edition : Pocket
    Nombre de pages : 314

    Résumé :
     

    On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant.

    Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'on prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.

    Mon avis :

    J'ai lu pour la première fois ce livre en 3ème en 2007. Je devais le lire pour l’école. J’ai vraiment adoré ce livre, car il nous montrait ce qu’il s’est passé dans les camps de concentration par une personne qui l’a vécu : ici Primo Levi. Quand j’ai vu qu’il y avait une lecture commune, je me suis dit que cela va me faire une occasion de le relire. 
     
    Ce livre m’a fait ressentir beaucoup de sentiments différents. La tristesse dans le chapitre 4. Et de la colère quand j’arrivais à certains passages de ma lecture.
     
    J’ai bien aimé le poème du début, je trouve qu’il résume parfaitement bien le livre et ce qui va se passer.
     
    J’ai aimé ce livre qui n’était pas un roman, mais un témoignage qui m’a touché énormément et aujourd’hui, je remercie mon professeur de 3ème de nous l’avoir fait découvert, car il nous a appris ce qu’il se passait vraiment dans ces camps.
     
    J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée par aspare
     
    Voici les avis des autres participants à cette lecture commune :

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique